Destination New York, le retour…

Après la grande ville, j’avais envie d’un grand contraste d’ambiance, de son, de lumière, d’odeurs, etc.  Alors nous avons planifié d’aller camper dans la nature sur le chemin du retour.  Comme nous voulions aussi rentrer en évitant les autoroutes, j’ai localisé quelques State Park entre New York et Montréal.  Pour le premier soir, samedi, nous avons réservé le dernier site disponible au Clarence Fahnestock Memorial State Park qui est aussi le plus près de New York, soit à environ 2 heures de route de Brooklyn en rejoignant le Taconic State Parkway.

Comme c’était samedi soir, le camping était rempli de New-Yorkais en weekend.  On ne peut pas dire qu’on était dans la grande nature sauvage avec autant de familles qui grouillaient autour de nous.

ny retour-1

Dimanche matin à notre levé, plusieurs voisins de la veille étaient déjà partis.  Nous avons décidé de repartir aussi.  De plus, exceptionnellement il n’y avait pas d’eau potable sur ce camping et notre réserve du camion était à sec.

Après avoir regardé sur la carte quelle petite route on suivrait, on s’est dirigé tranquillement sur la route 9 en direction d’un autre parc qui était à environ 2-3 heures, à vitesse west-en-vacances.  La route 9 suit plus ou moins le cours de la Hudson River, un peu comme la route 5 que nous avions suivi au long de la Connecticut River.  Deux belles routes pour un vieux west.

À partir de Saratoga Spring, nous avons pris la 9n jusqu’au camping de Luzerne un peu plus au nord.  Là c’était la grande nature, on apercevait à peine l’unique autre campeur en ce dimanche soir.  Nous avons d’ailleurs dormi une partie de la nuit la porte coulissante grande ouverte.  Même qu’un cri d’animal que nous n’avons pas réussi à identifier nous a réveillés. Moi je pensais à un orignal.  Nous l’avons entendu plusieurs fois avant qu’il ne disparaisse dans le lointain, ce qui m’a fait penser qu’il devait être assez près de nous au début.  Toujours impressionnant ces sons de la nature, la nuit.

ny retour-2

Lundi nous avons continué au même rythme, jusqu’au lac Champlain, sur de belles routes qui traversaient de beaux paysages des Adirondacks.  Nous avons campé au Crown Point Campground où il n’y avait encore qu’un ou deux autres campeurs.  Là aussi nous avons pu dormir la coulissante grande ouverte tellement il faisait doux.  Nous y avons passé une belle soirée au coin du feu.

ny retour-3

Le lendemain nous sommes repartis en faisant un bout de route du côté du Vermont.  Nous avons lunché au bord du lac à Burlington, puis nous sommes rentrés sur Montréal pour aller jouer aux grands-parents avec Zachary, le petit-fils de Marie-Claude.

Ce fut une autre belle aventure en westfalia.

PS 1   En dehors des fins de semaine, les State Park en juin sont presque déserts, ce qui est très agréable quand on aime la paix!  On y reviendra surement.

PS 2  C’est à New York que la civilisation du téléphone portable m’a vraiment sauté au yeux.  Il me semblait que la main gauche des New-Yorkais avait mutée en forme de iPhone tellement tout le monde a les yeux rivés sur son appareil partout, partout!

 

 

Publié dans Des kilomètres, Des photos, Des propos, New York | 2 commentaires

Destination New York, vendredi musées en folie…

Dernière journée à New York et nous voulions aller au Guggenheim, au MoMA et sur The Top of the Rock.  Grosse journée!

Donc, métro direct jusqu’à la 86e.  En sortant sur Madison, j’espérais croiser Don Drapper allant prendre son premier scotch pour le lunch.  Ce fut plutôt des fillettes en costume scolaire.

manhattan vendredi-1 manhattan vendredi-2

 

Nous nous sommes dirigé vers le fameux et monumental musée Guggenheim en louvoyant dans les rues du Upper east side et ses modestes HLM avec portiers.  Ça m’a rappeler une émission de télé que nous écoutions enfants et qui se situait justement dans ce quartier, du moins je crois.  Ce fut, pour Marie-Claude et moi, un bel exercice de mémoire pour nous rappeler du titre.  Vous rappelez vous de Cher oncle Bill et son fidèle serviteur corpulent dont nous n’avons pas réussi à nous rappeler le nom, et vous?

Revenons à nos musées… L’expo en cours au Guggenheim ne nous a pas emballé, sujet très pointu que le Futurisme Italien du début XXe, mais ce fut quand même très agréable de parcourir la spirale en prenant quelques photos clandestinement puisque c’est interdit.  Suffit de pas regarder dans le viseur de l’appareil et les gardiens n’en savent rien.  Belle visite, ne serait-ce que pour apprécier l’originalité et la splendeur de l’oeuvre architecturale de Frank Lloyd Wright.

 

En sortant, c’était l’heure de casser la croûte, ce que nous avons fait avec encore une bonne bouffe de rue que nous avons mangé sur le parvis du musée, beau-bon-pas cher!

En passant, un petit tour dans Central Park.

manhattan vendredi-12 manhattan vendredi-13

 

En se dirigeant vers le MoMA, je suis tombé par hasard (je vous jure) sur le Apple Store de la Fifth Avenue.  Ben oui, j’suis rentré, juste pour voir.

manhattan vendredi-15 manhattan vendredi-18

 

 

 

 

De l’autre côté de la rue, sur la place publique au coin de Central Park, il y avait un attroupement pour la performance d’un groupe de break dancers, pendant que Marie-Claude s’achetait un t-shirt souvenir sur le trottoir d’en face.

manhattan vendredi-14

 

Nous sommes arrivé au MoMA vers 15h30 et une line up se rendait déjà presqu’à la sixième.  On est rentré dedans et a jouer le jeu, parce que c’est vraiment un jeu de visiter un aussi grand musée à sa période gratuite.  Jamais vu autant de monde dans un musée.  On a quand même fait une belle visite.  Il faut juste penser autrement (tiens, le slogan de l’autre qui m’est resté en tête) pour avoir du plaisir différemment, malgré la cohue.

Les collections m’ont rappelé Beaubourg à Paris.  Le bâtiment du musée refait en 2004 est spectaculaire avec ses terrasses extérieures et ses déambulatoires grands comme des  cathédrales.  Quatre heures vite passées.

 

 

Après avoir mangez une bouchée dans un comptoir genre cafétéria cette fois, nous nous sommes dirigés vers Barnes And Nobles pour aller chercher mon souvenir de New York.  Je voulais acheter à New York l’album This is New York de Miroslav Sasek, comme nous avions acheter This is San Francisco à San Fancisco.  Mais après l’avoir feuilleté, j’étais moins entousiaste qu’à San Francisco et là je suis tombé sur le livre que j’ai finalement acheté, New York Skecthbook.  Un album de croquis à l’aquarelle, tout à fait dans l’esprit du voyage que nous faisions.

manhattan vendredi-21 manhattan vendredi-22

Notre souvenir en main, direction Top of the Rock que nous n’avons finalement pas visité. Il était environ 21h00 à notre arrivée et la prochaine admission était seulement à 23h00. Trop tard pour des vieux qui ont passés la journée debout.  Alors ce sera pour la prochaine fois!  On a quand même eu un beau show son et lumières avec tous ces camions de pompiers qui ont répondus toutes sirènes à fond, à l’alerte causée par la fumée et les flammèches qui sortaient d’un toit juste à côté du Rockefeller Center.  Le lendemain matin le New York Time résumait l’événement en disant plus de peur que de mal aux pieds du Top of the Rock.  Avec les hélicos de la veille, on peut dire que ça bouge dans la grande ville!

manhattan vendredi-25

manhattan vendredi-23 manhattan vendredi-24

 

Publié dans Des photos, Des propos, New York | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Destination New York, petit jeudi à Manhattan…

Même si je ne voulais pas faire la grande tournée touristique de New York, il y avait tout de même quelques essentiels que nous ne voulions pas rater côté musées et attractions.  D’un, le Guggenheim que Marie-Claude n’avait encore jamais visité et le MoMA, nouveau pour nous deux.  Le tour de bateau en fait partie aussi et nous l’avions fait sur le ferry de Staten Island.  Enfin, l’ascension d’une tour pour la vue et le trip de monter haut, terminerait cette courte liste.

On pensait aller au Guggenheim jeudi, mais il était exceptionnellement fermé ce jeudi, ce qui nous a fait reporter sa visite à vendredi.  Elle précèderait donc celle du MoMA que nous avions déjà planifié pour profiter des heures de visite gratuites de ce musée, le vendredi de 16h00 à 20h00.  Pour compléter cette journée très occupée, on finirait ça par une bouffée d’air en haut du Rockefeller Center, The Top of the Rock.

Parlant admissions aux attractions, après évaluation des différents forfaits nous avions finalement décidé d’y aller à la carte plutôt que d’acheter une passe quelconque qu’on risquait de ne pas rentabiliser.  Lors de mon dernier séjour, j’avais acheté la New York Pass de 3 jours, et cela nous avait un peu bousculés,  parce qu’on a fini par trop se préoccuper de s’assurer de rentabiliser ledit laissez-passer.  Donc, à moins d’avoir l’intention de faire une tournée serrée des attractions, ce qui n’était pas notre intention, cela ne vaut pas le coût.  Recommandé avec réserve!

Alors jeudi, nous avons profité des autobus et métros pour parcourir un peu plus la ville.  En commençant par la ligne aérienne du métro qui surplombe une partie de Brooklyn et qui traverse jusqu’à Manhattan via le Williamsburg Bridge.  Intéressant point de vue.

Nous sommes descendus du métro dans SOHO où nous avons dégusté une bonne bouffe de rue. Nous sommes ensuite remontés jusqu’à Central Park en bus.  Nous en avons exploré un coin en louvoyant dans les rues avoisinantes du Upper West Side.  Finalement nous avons repris un bus qui nous a conduits à l’entrée du Cloister en traversant Harlem et Washington Heights.  Nous ne pensions pas visiter le Cloister vu l’heure tardive, et mon intérêt incertain, mais après en avoir fait le tour à l’extérieur on ne peut repartir sans avoir envie d’y revenir pour une visite complète la prochaine fois.  Malgré mes appréhensions, ce bâtiment médiéval semble tout à fait crédible dans ce Manhattan d’à peine 300 ans.  Impressionnant.

Parlant bus et métro, nous nous sommes procuré dès le premier jour un laissez-passer illimité d’une semaine au coup de 30$ et je vous jure qu’on le rentabilise rapidement en profitant au maximum de ce service public.  C’est très agréable de pouvoir prendre le bus ou le métro, juste quand on a envie de se reposer un peu de marcher, même pour quelques rues, en toute simplicité.  Très bon rapport qualité/prix, RECOMMANDÉ!

 

 

Cette journée s’est terminée sur notre minuscule terrasse devant le studio, avec un verre de vin à discuter du lendemain, dernière journée en ville, avant notre départ prévu samedi.   Quand tout à coup, vers 22h00 a surgi du ciel noir le vrombissement assourdissant de deux hélicoptères qui volaient en rase-motte presque au-dessus de notre rue.  Ils ont tournoyé ainsi une trentaine de minutes avant de disparaitre dans la nuit, laissant derrière eux une étrange impression d’état de siège.  On n’a jamais su ce qui avait justifié ce branle-bas de combat héliporté aussi soudain qu’inattendu.  Un peu plus et on se serait cru en pleine scène de Blade Runner…  Enfin presque!

 

 

Publié dans Des photos, Des propos, New York | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Destination New York, boucle à vélo dans Brooklyn… 2

Brooklyn est 2-3 fois plus grand que Manhattan, on ne peut vraiment pas en faire le tour en une seule journée.  Mercredi nous avons donc repris nos vélo pour explorer un autre secteur de ce célébre borough de New York.

Cette fois nous nous sommes dirigé vers Williamsburg et les rive de la East River pour sa vue sur Manhattan.  Williamsburg semble être un quartier assez hassidique, selon le grand nombres de schtreimel croisés sur notre chemin, jusqu’à la rencontre de cet étrange parade qui est une des choses les plus étranges à laquelle il m’a été donné d’assiste.

Nous avons croisé cet évènement au coin d’une rue.  Je dis «étrange», parce que tout ce rituel que je voyais alors est aux antipodes de mes convictions personnelles et philosophiques.  Je ne peux croire que tout cela a aujourd’hui une quelconque pertinence.  Tous les concepts religieux sont immobiles depuis des millénaires presque, alors que la connaissance humaine, elle, n’a cessé d’évoluer.  Toutes les religions et leurs rituels sont pour moi des affronts à l’intelligence.  Je ne peux croire qu’on puisse fonder sa vie et agir selon de telles convictions et rituels anachroniques, issus d’une méconnaissance et d’une non-reconnaissance de la réalité des connaissances.

Le métro aérien au dessus de la rue Broadway est impressionnant.  Nous allons d’ailleurs le prendre le lendemain pour entrer sur Manhattan.

Nos déambulations nous ont mené jusqu’à la rive de la Est River.  Il existe un ferry entre Brooklyn et Manhattan qui fait une sorte de cabotage entre les deux rives, 2 quais sur Manhattan et trois ou quatre du côté du Bronx et de Brooklyn.  Ça semble être une façon économique et original de faire un tour de bateau autour de Manhattan.

Il est très aisé de circuler à vélo dans les rues partagées de Brooklyn.  Les automobilistes respectent les cyclistes.  En tous cas, c’est ce que j’en ai perçu.

La variété de styles des quartiers et des maisons est très grande.  Ça change parfois beaucoup en un pâté de maison.

Ce jour-là, nous sommes rentrés luncher au studio avant de repartir en métro sur Manhattan pour notre excursion gratuite en bateau.  Nous avons pris le ferry vers Staten Island en fin d’après-midi, avec les travailleurs qui rentraient chez eux. En partant du sud de Manhattan, près de Battery Park, ce traversier gratuit offre un très beau point de vue sur la cité.  En bonus, il passe presque aux pieds de la statue de la liberté.  Pour moi c’est bien suffisant de voir ce genre de monument de ce point de vue.  Je ne ressens pas le besoin d’y mettre les pieds pour l’apprécier.  Du temps et des sous que je préfère consacrer à autre chose.

Comme nous avons soupé sur Staten Island, nous avons donc repris le ferry de nuit pour reprendre le métro à Mahattan.  Ce fut une belle balade en bateau, sans commentaire agaçant de guide touristique, comme sur les bateaux de croisière pour touristes.  À faire au moins une fois.  Sans vouloir faire de comparaison boiteuse, je dirais que c’est pour ces mêmes raisons que je suggère toujours aux visiteurs de la région de Québec de prendre au moins une fois le traversier Québec-Lévis pendant leur séjour, pour le point de vue toujours unique sur les deux villes, et ce de jour comme de nuit et en toutes saisons.

Publié dans Des photos, Des propos, New York, Uncategorized | Marqué avec | Laisser un commentaire